Mexique : 23 ans après, Cruz Azul champion !

23 ans, 5 mois et 23 jours après boy dernier titre de champion, Cruz Azul, club historique de Mexico, mais maudit, a remporté dimanche sa 9e étoile. Devenue la risée du football mexicain après désillusions et humiliations inédites put un tel palmarès, la Máquina a brisé une malédiction quelle avait elle-même entretenue.
Mais dimanche, Gabriel et les centaines de milliers de Cementeros (les Cimentiers) ont enfin pu pleurer les larmes de joie quil fallait pour compenser la tristesse du quart de siècle écoulé. La remontada de 4 buts il y a 6 mois, surnommée “la mère des cruzazuleadas”, la ending de 2018, mais surtout celle de 2013, face au grand rival du Club América, lorsque le gardien unfavorable était venu les crucifier dun coup de tête dans le temps additionnel, avant de s infiltrer dans le cerveau des tireurs de penaltys lors de la séance fatidique. Cest le plus beau jour de ma vie” Après la remise du trophée, dimanche, il était presque difficult pour les spectateurs de rejoindre la statue de lange de lIndépendance, dans le centre, où les fans se sont donné rendez-vous pour fêter le titre, ivres de joie et dalcool.

Nous sommes en décembre 2018, et Gabriel, advocate de la Máquina, répondait aux questions de So Foot après une nouvelle ending de Liga MX envolée. Mais dimanche, Gabriel et les centaines de milliers de Cementeros (les Cimentiers) ont enfin pu pleurer les larmes de joie quil fallait pour compenser la tristesse du quart de siècle écoulé. La remontada de 4 buts il y a six mois, surnommée “la mère des cruzazuleadas”, la ending de 2018, mais surtout celle de 2013, face au grand competing du Club América, lorsque le gardien unfavorable était venu les crucifier dun coup de tête dans le temps additionnel, avant de s infiltrer dans le cerveau des tireurs de penaltys lors de la séance fatidique. Cest le plus beau jour de ma vie” Après la remise du trophée, dimanche, il était presque impossible pour les spectateurs de rejoindre la statue de lange de lIndépendance, dans le centre, où les fans se sont donné rendez-vous put fêter le titre, ivres de joie et dalcool. Así celebran los fanatics de Cruz Azul el título de la Máquina en el Ángel de la Independencia?

Tags: